top of page
cc-forum1 (1).jpg

Les fraudes liées aux crypto-actifs : Le "Pig Butchering"

Dernière mise à jour : 20 oct. 2023



La pandémie de la COVID-19 a particulièrement été marquée par des longues périodes de solitude, de peur et d’incertitude au sein de la population. D’ailleurs, plusieurs d’entre nous se sont tournés vers les sites de rencontre en ligne afin de créer des liens amicaux ou amoureux avec d’autres personnes. Néanmoins, ces plateformes sont considérées comme un environnement favorable à la fraude, ce qui s'illustre par le "Pig Butchering" (la boucherie). En effet, par l'entremise de cette fraude, les cybercriminels tirent avantage de la vulnérabilité et du désir de connexion humaine auprès des célibataires afin de leur voler leur argent.


Gagnant en popularité au sein des fraudeurs naviguant sur le web, le "Pig Butchering" fait appel à des méthodes similaires à la fraude amoureuse et à la fraude à l’investissement (Handy Charles, 2022). Aussi connue sous le nom de « Shāz Hū Pán », cette fraude d’origine chinoise tient son nom du processus de l’engraissement du porc avant de l’abattre. En ce sens, les cybercriminels gagnent la confiance des victimes (représentées par les cochons) afin qu'elles transfèrent des fonds sur des plateformes d'investissement légitimes ou frauduleuses en cryptomonnaies. Une fois les portefeuilles numériques des victimes bien garnies, le processus d’engraissement est complété et les malfaiteurs dérobent l’argent de leurs cibles (Handy Charles 2022 ; Šimkevičiūtė, 2023).



Tactiques d'approches utilisées par les fraudeurs


La fraude "Pig Butchering" débute souvent par l’envoi de simples messages de type « Salut, comment allez-vous ? » (Campbell, 2022). Ces derniers sont envoyés à partir de faux comptes de réseaux sociaux, de sites de rencontre (Ex.Tinder, Grindr, Hinge, etc.) ou même d'applications telles que WhatsApp afin de bâtir une relation de confiance avec la personne ciblée (Campbell, 2022 ; Šimkevičiūtė, 2023). D'ailleurs, ladite relation peut être construire sur quelques semaines, voire des mois. Dans d’autres cas, les messages envoyés par les cybercriminels sont concoctés afin de donner l’impression que ces derniers se sont trompés de destinataire : « Allo Thomas, est-ce qu’on se voit toujours demain ? ». Lorsque les individus ciblés répondent aux messages afin d’avertir l’expéditeur qu’il ne communique pas avec la bonne personne, les cybercriminels continuent la conversation afin d’établir une connexion (Šimkevičiūtė, 2023).


Riche professionnel à la recherche d'amour ou d'amitié


Se présentant comme des professionnels prospères à la recherche de l’amour, les malfaiteurs travaillent véritablement pour des organisations criminelles asiatiques (Campbell, 2022). Tout comme pour les autres stratagèmes de fraudes en ligne où un lien de confiance et personnel est développé pour faciliter le piratage psychologique des victimes, ces individus ne sont jamais disponibles pour rencontrer l’individu ciblé en personne ou en vidéo puisqu’ils sont très occupés (Šimkevičiūtė, 2023).


Une fois la relation de confiance établie, les escrocs discutent de plus en plus de leur mode de vie luxueux (vacances de rêves, voiture de luxe, etc.). Ils avancent alors que cette richesse a été acquise à travers une application d’investissement en crypto monnaie peu connue afin de susciter l’intérêt des personnes ciblées (Šimkevičiūtė, 2023). Par le fait même, les cybercriminels suggèrent à ces dernières de saisir une opportunité d'investissement en cryptomonnaies en leur assurant qu'ils effectueront de gros gains monétaires. Afin de susciter un sentiment d'urgence chez les victimes, ces derniers vont mentionner qu'il s'agit d'une opportunité en or et de courtes durées (Campbell, 2022). Notons que parfois, les malfaiteurs demandent aux victimes de changer d'outils de communication, d'une application de rencontre à Telegram, par exemple, avant d'engager cette discussion.


Lorsque les victimes sont convaincues d’investir, les escrocs leur demandent de créer et de financer des comptes d'investissement en cryptomonnaies. Afin de rendre crédibles leurs stratagèmes, ces derniers envoient de faux relevés de compte qui semblent montrer des bénéfices importants. En ce sens, les victimes sont alors réceptives aux encouragements des fraudeurs les incitant à investir de plus en plus d’argent. Enfin, lorsque les victimes tentent de retirer leur argent, les escrocs demandent des frais additionnels et cessent de répondre aux victimes. Les fraudeurs laissent ainsi les victimes avec des dettes importantes, sans possibilité de retrouver leur argent et parfois même le coeur brisé (Canadian Press, 2023).

Un québécois exposé à la fraude "Pig Butchering"


Par l'entremise d'un signalement sur Fraude-Alerte.ca, un citoyen québécois rapporte avoir été victime de ce stratagème. Dans son cas, un individu du nom de Barret Williams l'a approché sur l'application de rencontre Tinder. Ce dernier s'est présenté comme étant un architecte espagnol prospère venant tout juste d’arriver au Québec.


Source image : Fraude-Alerte.ca


Les fraudeurs utilisent des images dérobées en ligne croyant attrayantes aux yeux de leurs cibles afin de faciliter la fraude.


Par manipulation psychologique, celui-ci a séduit la victime, sans jamais voir cette dernière et ce, en inventant des excuses pour justifier son indisponibilité. Rapidement, ce dernier a redirigé l’individu vers la plateforme WhatsApp et s’est mis à discuter d’une opportunité d'investissement en cryptomonnaies sur un site qui lui semblait tout à fait légitime, mais qui était frauduleux. Une fois la victime persuadée des gains possibles, cette dernière a transféré des fonds et M. Williams. Ce dernier l'a ensuite convaincue de nouveau à investir plus de fonds afin de faire plus de profits. Or, lorsque la victime a voulu retirer son argent, l’individu lui a demandé de payer de grosses taxes sous forme de cryptomonnaies.


La traite de personnes au profit de l'industrie de la fraude


Des annonces en ligne d’emplois qui offrent le rêve, un bon salaire et de belles conditions de travail piègent de milliers de gens en Asie. Selon Torregoza (2023), la fraude de type Pig Butchering serait en partie responsable d’une nouvelle forme de « crise humanitaire » en raison de ses implications dans le trafic humain. D’un côté, les personnes ciblées par cette fraude se font dérober des fonds jusqu’à l’endettement, alors que de l’autre, certains cybercriminels seraient eux aussi des victimes forcés à escroquer les gens (McCready, 2022). En effet, ceux-ci se font duper par des cybercriminels les attirant à effectuer du travail forcé dans des centres de fraude, et ce, dans de piètres conditions (Handley et al., 2022; McCready, 2022). D’ailleurs, populaires auprès des fraudeurs en ligne, les organisations criminelles exigeraient particulièrement que ces personnes s’adonnent au Pig Butchering.


Source image : Abc.net


Des victimes témoignent avoir été battues, vendues et transférées à d’autres centres de fraudes. Puis, ces dernières affirment avoir été forcées de travailler 14 heures par jour, 7 jours par semaine et de dérober au moins 55 000 $ par mois aux victimes (Handley et al., 2022; McCready, 2022).


Comment s'en protéger ?


Afin d’éviter de se faire piéger par la fraude Pig Butchering, il est important de rester vigilant et de garder l’œil ouvert afin de déceler les signaux d’alerte.


Quelques signaux d’alerte pour détecter une fraude de type « Pig Butchering » :

  • Un inconnu entre en contact avec vous par message texte ou sur un réseau social de façon impromptue.

  • Une personne utilise différentes excuses pour ne pas faire d’appels vidéos.

  • Un inconnu vous parle de ses connaissances en matière d’investissement.

  • Une personne vous propose une offre qui semble être « trop belle pour être vrai ».

  • Une personne vous incite à transférer vos crypto-actifs d’une plateforme à une autre (cette deuxième peut être frauduleuse et afficher de faux résultats).


Quelques conseils pour se protéger de cette fraude :

  • Faites preuve de prudence et de scepticisme lorsque vous fréquentez des sites de rencontre ou les réseaux sociaux : souvenez-vous qu’il est très peu probable qu’une personne déclare son amour éternel après seulement quelques lettres, courriels, appels ou photos.

  • Évitez d’envoyer de l’argent , des images intimes et de dévoiler des informations personnelles ou bancaires à une personne inconnue ou une personne rencontrée en ligne.

  • Évitez d’investir en vous fiant uniquement aux conseils d’une personne inconnue ou une personne rencontrée en ligne.

  • Posez des questions et effectuez des recherches sur le site et l'offre afin de repérer de possibles incohérences. N’hésitez pas à contacter l’Autorité des marchés financiers et de consultez leur liste noire de sites web, de compagnies ou de personnes dont les activités comportent un risque élevé en termes de fraude à l’investissement.

  • Demandez l’opinion d’une personne digne de confiance (ex. membre de la famille ou ami).

  • Effectuez une recherche en ligne, une recherche par image inversée, et vérifiez sur Fraude-Alerte.ca si les informations relatives à une plateforme d’investissement ou toute autre opportunité n’ont pas été signalées par d’autres citoyens.

  • Visionnez notre capsule sur la fraude liée aux crypto-actifs ainsi que nos infos-fraudes sur la fraude amoureuse et la fraude à l'investissement afin d’en savoir davantage.


Que faire en premier ?


Si vous n'avez pas fourni d'informations personnelles ou confidentielles :


1. Rapportez la fraude au Centre antifraude du Canada.


Numéro de téléphone : 1-888-495-8501 (sans frais)


2.Signalez la fraude sur Fraude-alerte.ca afin d’en informer la population.


Si vous avez fourni vos informations personnelles ou confidentielles à un fraudeur, communiquez avec :


1. Votre institution financière. Elle pourrait vous offrir de plus amples informations par rapport au soutien et aux outils offerts en cas de fraude.


2. Les agences d’évaluation de crédit pour qu’une alerte à la fraude soit inscrite à votre dossier :

  • Equifax Canada au numéro sans frais : 1-800-465-7166

  • TransUnion Canada au numéro sans frais : 1-877-525-3823

3. Le Centre antifraude du Canada (1 888 495-8501)


4. Votre service de police local


5. L’Autorité des marchés financiers

6. Centre d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC) de votre région


Si vous désirez signaler une fraude ou toute autre activité criminelle de manière anonyme et confidentielle:

  • Pour la région de Montréal, communiquez avec Info-Crime, au 514 393-1133, ou visitez le www.infocrimemontreal.ca

  • À l’extérieur de Montréal, communiquez avec Échec au crime, au 1-800-711-1800, ou visitez le www.echecaucrime.com

 

Sources


AMF. (s.d.). Arnaque amoureuse. Autorité des marchés financiers.


AMF.(s.d.). Les fraudes liées aux cryptoactifs. Autorité des marchés financiers. https://lautorite.qc.ca/grand-public/types-de-fraude/fraudes-cryptos


Campbell, J. (2022, December 26). Beware the ‘pig butchering’ crypto scam sweeping across America. CNN.


Canadian Press. (2023). Nova Scotians warned about “pig-butchering” crypto scam that has cost victims $750K. Investment Executive.


Charles, C. H. (2023). Organized crime has infiltrated online dating with sophisticated “pig-butchering” scams. The Conversation.


Handley, E., Souisa, H., Zhao, I., Lu, A. (2022). Inside the “pig-butchering” scams seeing thousands trafficked into cyber slavery. ABC News, Australie. https://www.abc.net.au/news/2022-09-16/cambodia-human-trafficking-online-scam-pig-butchering/101407862

McCready, A. (2022). From Industrial-Scale Scam Centers, Trafficking Victims Are Being Forced to Steal Billions. Vice News.


Šimkevičiūtė, S. (2023).What is a pig butchering scam?. NordVPN.


Torregoza, H. (2023). Senators see emerging humanitarian crisis in crypto scam operations in Myanmar, Cambodia. Manila Bulletin.





Comentários


bottom of page