top of page
cc-forum1 (1).jpg

Actualité - Un fraudeur tire profit de la simplicité des virements chez Desjardins



Faits saillants

  • Un jeune homme de Trois-Rivières a été victime d'une fraude alors qu’il tentait d'acheter un objet en ligne à l'aide d'un virement Interac.

  • Le fraudeur lui aurait demandé un virement de 850 $, sans lui donner le mot de passe et la question, afin de lui démontrer qu’il était intéressé.

  • Une heure plus tard, le vendeur lui signale qu’il n’a rien reçu. Il propose donc au jeune homme de lui envoyer un deuxième virement de seulement 1 $, avec une question et une réponse différentes, dans le but de s’assurer que le tout fonctionne bien.

  • À sa grande surprise, le vendeur a été en mesure d’encaisser les 850 $ envoyés lors du premier virement avec la réponse du deuxième virement de 1 $.

  • Un porte-parole du Mouvement Desjardins explique que la question de sécurité est reliée au destinataire et non au virement seulement. Ce qui fait que, lorsqu'on change un mot de passe, on le change pour l'ensemble des transactions passées, mais aussi pour les transactions futures.


Conseils

  • N’envoyez jamais des fonds avant d’avoir vu ou eu une preuve concrète de l’existence du produit que vous désirez acheter.

  • Prêtez attention à certains signes dans le discours du vendeur : pression pour effectuer un dépôt, demande d’initier un virement en spécifiant que la remise de la réponse de sécurité se fera au moment de l’échange, etc.


Lisez l'article au complet sur le site de Radio-Canada

bottom of page