cc-forum1 (1).jpg

Qu’est-ce qu’une arnaque locative ?


La plupart des arnaques à la location consistent à convaincre un candidat locataire d'envoyer une somme d'argent pour réserver un logement, puis à ne pas donner suite à la demande. D'autres arnaques se traduisent en usurpation d'identité à partir du dossier locataire envoyé avant la visite.


L’arnaque locative peut également survenir lorsque des locataires qui, même après avoir signé un bail, ne payent pas leur loyer, et ce, jusqu’à ce qu’ils soient évincés du logement, une procédure qui peut s’éterniser sur plusieurs mois, voire des années.


Quels sont les stratagèmes mis en place ?


Arnaque envers les locataires:

Les fraudeurs publient des annonces attrayantes de logement à louer : un secteur envié, de bons avantages, un bas prix, etc. Les annonces sont publiées sur des sites populaires comme Kijiji, Craigslist ou Facebook. Pour rendre le tout crédible, les escrocs peuvent même utiliser des photos d'une ancienne annonce, d'une maison en vente ou d'un endroit à location de courte durée affiché sur des sites comme Airbnb. Ils peuvent aussi se faire passer pour des propriétaires présentement à l'étranger et donc dans l'incapacité de rencontrer les potentiels locataires pour une visite. Après quelques courriels ou messages textes, ils commencent à demander de l’argent, tout d’abord, un dépôt de garantie puis le loyer du premier mois, puis d'un autre mois en échange d'une réduction. Ils utilisent souvent l’urgence en prétextant que d’autres personnes sont intéressées par le logement et ainsi pousser les potentiels candidats à prendre une décision rapide. L’urgence d’agir jumelée à la rareté de l’occasion sont des stratagèmes qui profitent énormément aux fraudeurs.




Scénarios récurrents:


Un propriétaire, prétendant se trouver à l’étranger, cherche à louer son logement rapidement à bon prix pour ne pas perdre d’argent. Il demande alors à ce qu’une somme d’argent lui soit versée par virement électronique en guise de dépôt de sécurité.


Il se peut également qu’un propriétaire prétende ne pas vouloir se déplacer pour rien et demande un dépôt par virement électronique avant de faire visiter les lieux.


Il est difficile de joindre l’annonceur par téléphone. Soit il n’y a aucune réponse, soit le numéro ne fonctionne pas, ou bien aucun numéro n’est associé à l’annonce. La communication se fait uniquement par courriel, et le locateur ne souhaite jamais communiquer par téléphone.


Une fois rejoint par courriel, le locateur vous raconte qu’il est à l’extérieur du pays et qu’un membre de sa famille donnera les clés au moment venu. Même si l’histoire semble vraisemblable, il faut faire attention, surtout si les points suivants sont présents.


Cette personne demande des renseignements personnels par courriel avant même de vous avoir rencontré ou qu’une visite n’ait eu lieu. Des formulaires officiels existent pour la vérification de crédit, et les locateurs préfèrent habituellement communiquer par téléphone et en personne lorsqu’ils en sont à l’étape d’une vérification de crédit ou de références.


Un dépôt par virement est demandé. Ceci est le signe le plus évident. On demande un paiement à l’avance, avant même de signer un bail. Selon la Régie du logement du Québec, un propriétaire ne peut demander un dépôt sur un logement, même afin de le réserver. Le seul paiement qui est à effectuer est le premier mois du loyer lors de la signature du bail.


Le tout semble trop beau pour être vrai. Il faut être au courant du prix moyen d’un logement dans le quartier recherché. Tout logement semblant très peu cher peut cacher quelque chose, que ce soit une arnaque ou des problèmes graves dans l’immeuble (invasion d’insectes, voisins difficiles, immeuble en mauvais état, etc.)

Voici deux reportages journalistiques sur l’arnaque locative au Québec:



Arnaque envers les propriétaires :

  • Les fraudeurs utilisent une fausse identité;

  • Ils sont généralement persuasifs et articulés lors des visites;

  • Certains louent une voiture de luxe pour une journée afin de mettre en confiance le propriétaire;

  • Ils recherchent principalement des propriétaires moins expérimentés au comportement plus naïf et visent des personnes vulnérables comme des personnes âgées ou des propriétaires moins organisés.

Trucs et astuces pour mieux reconnaître une arnaque à la location


Si vous êtes locataire:

  • Vous devez payer un dépôt d’argent pour visiter ou pour louer la résidence (illégal au Québec);

  • Le locateur demande à ce que le loyer soit payé en argent comptant et n’offre pas de reçu;

  • Vous devez envoyer de l'argent à une personne à l'étranger;

  • Une emphase est mise concernant la rareté du logement;

  • L’improbabilité de l’offre, de type « trop beau pour être vrai » : des prix incroyablement bas sont souvent synonymes de produits de mauvaise qualité ou contrefaits. Ces techniques simples profitent énormément aux fraudeurs (ex: le loyer mensuel est plus bas que celui d'autres endroits similaires);

  • L’urgence d’agir: Les escrocs créent souvent un sentiment d'urgence afin qu'ils puissent contourner vos meilleurs instincts. Prenez votre temps et posez des questions pour éviter d'être précipité à prendre une mauvaise décision;

  • Les annonces n’affichent que des photos de l'extérieur de la résidence ou les clichés ne correspondent pas à la véritable résidence ou à l'adresse indiquée.

  • Vous êtes renvoyé vers un site Web qui demande des renseignements personnels ou financiers quand vous demandez à en savoir plus sur l'appartement;

  • Plusieurs victimes partagent leur expérience sur les réseaux sociaux. Si vous avez le moindre soupçon, entrez dans un moteur de recherche les informations dont vous disposez : courriel mentionné dans l’annonce, nom de l’individu, etc. La plupart des escroqueries sont dénoncées sur le Web bien avant que les plaintes officielles ne soient enregistrées.

Si vous êtes propriétaire:

  • Validez l’identité du candidat : demandez-lui sa date de naissance, son numéro de téléphone et son adresse et surtout rencontrez la personne physiquement.

  • Procédez sur le site Proprio Enquête à la pré-enquête qui vous renseigne sur l’analyse de crédit, les habitudes de paiement et le niveau de l’endettement du candidat. (Disponible en ligne ici)

  • Validez les références d’emplois ou de revenus (rente ou aide sociale). S’il s’agit d’un emploi rémunéré, validez le numéro d’entreprise pour ne pas vous faire prendre à parler à un ami qui prétend être un employeur et vérifiez si le salaire déclaré est conforme.

  • Validez les références locatives auprès des propriétaires précédents. Validez la relation avec plusieurs ex-locateurs et non pas seulement le plus récent.

  • Validez l'identité également sur les réseaux sociaux : Facebook est un bon indicateur.

  • Vérifiez les jugements des tribunaux à la Régie du logement.

  • Plusieurs victimes partagent leur expérience sur les réseaux sociaux. Si vous avez le moindre soupçon, écrivez dans un moteur de recherche les informations dont vous disposez: courriel mentionné dans l’annonce, nom de l’individu, etc. La plupart des escroqueries sont dénoncées sur le Web bien avant que les plaintes officielles ne soient enregistrées.

Comment s’en protéger ?

  • L’adresse d’un logement à louer devrait être indiquée dans l’annonce.

  • Rendez-vous sur place et vérifiez que l'annonce est conforme à la réalité et exacte. Si vous ne pouvez pas vous rendre sur place, servez-vous d'Internet pour voir de véritables images du logement.

  • En recherchant sur internet l’adresse du logement à louer, il est possible de voir si des internautes ont été victimes de fraude.

  • En faisant une recherche sur internet avec les images d’une annonce, il est possible de voir si celles-ci ont déjà été publiées sur d’autres sites. Il arrive que des fraudeurs utilisent des photos provenant d’autres annonces.

  • Un locateur, tout comme un locataire, devrait pouvoir être joint par téléphone, non pas seulement par courriel.

  • Planifiez une visite et confirmez que le propriétaire sera présent.

  • Visitez l’appartement, non pas celui d’un voisin aux mêmes dispositions, avant de signer le bail.

  • Rencontrer les voisins peut être une façon de valider si le logement est bien à louer et que le locateur est bien celui qu’il prétend être.

  • Si vous prévoyez louer un logement dans un nouveau projet immobilier, communiquez avec le constructeur pour confirmer l'identité du propriétaire.

  • Assurez-vous que le bail soit signé en bonne et due forme.

  • Connaissez vos droits comme locataires. Consultez le ministère du Logement de votre province ou territoire.


Que faire en premier ?

Si vous n'avez fourni aucune information personnelle ou confidentielle, rapportez la fraude au site qui diffuse l’annonce, au Centre antifraude du Canada et à votre police locale.


Si vous avez été victime d'une fraude liée au logement ou si vous avez fourni vos informations personnelles ou confidentielles à un fraudeur, communiquez avec :

  1. Les responsables du site qui diffuse l’annonce

  2. Le Centre antifraude du Canada (1 888 495-8501)

  3. Votre institution financière. Elle pourrait vous offrir de plus amples informations par rapport au soutien et aux outils offerts en cas de fraude.

  4. Les agences d’évaluation de crédit pour qu’une alerte à la fraude soit inscrite à votre dossier :

  5. Equifax Canada au numéro sans frais : 1-800-465-7166

  6. TransUnion Canada au numéro sans frais : 1-877-525-3823

  7. Votre service de police local

Si vous désirez signaler une fraude ou toute autre activité criminelle de manière anonyme et confidentielle:

  • Pour la région de Montréal, communiquez avec Info-Crime, au 514 393-1133, ou visitez le www.infocrimemontreal.ca

  • À l’extérieur de Montréal, communiquez avec Échec au crime, au 1 800 711-1800, ou visitez le www.echecaucrime.com


 

Sources :

Cision Canada | Fraudes liées au logement : pas de place à l'erreur

Commission des Services Financiers et des Services aux Consommateurs (FCNB) | Escroquerie liée à la location de propriétés immobilières

Comptables professionnels agréés Canada | Néo-Canadiens, méfiez-vous des fraudes locatives!

Journal de Montréal | Louer à un escroc : comment détecter et éviter les arnaques? (Propriétaires)

Kijiji | Éviter les arnaques immobilières

LocService.fr | Arnaques à la location : apprenez à les détecter !

Louer.ca | Protégez-vous contre les arnaques lors de votre recherche d'un appartement à louer

Protégez-vous | Appartement à louer: 12 indices pour flairer l’arnaque

Radio-Canada | Les fraudes se multiplient sur les sites de location d’appartements

Service de police de la Ville de Montréal | Fraude - Location d'un logement

Université d'Ottawa | Fraude en matière de logement

19 vues