cc-forum1 (1).jpg

Qu’est-ce que la sextorsion ?

La sextorsion correspond à une forme de chantage où le fraudeur prétend détenir des photos ou des vidéos de la victime la montrant nue ou pendant un acte sexuel. Il menace ensuite la victime de diffuser ces contenus intimes sur Internet ou à son entourage si elle refuse de lui envoyer de l’argent ou davantage de contenu à caractère sexuel. Le chantage peut, par exemple, être opéré par un ancien partenaire amoureux ou par des fraudeurs.


Il existe différents types de sextorsion :

  • Fake sextortion (spam)

  • Sextrorsion par live chat

  • Sextrorsion par logiciel malveillant (malware)

  • Sextorsion dans l’entourage personnel

Le saviez-vous ?

Le fait de partager une photo intime d’une personne sans son consentement est illégal. De plus, lorsque cette image expose une personne âgée de 18 ans et moins, la diffusion de celle-ci AVEC ou SANS son consentement est généralement considérée comme un partage de matériel à caractère pornographique juvénile.


Quels sont les stratagèmes mis en place ?


Dans le cas d’une fake sextortion, le fraudeur envoie des tentatives de chantage à plusieurs personnes par courriel et prétend détenir des images d’elles en train de visionner du contenu pornographique. En réalité les malfaiteurs ne possèdent aucunes images compromettantes mais espèrent que certaines de ces personnes aient vraiment regardé de tels contenus récemment, tombent dans le piège, paniquent et cèdent à la pression en payant ce qui leur est demandé.


Dans le cadre d’une sextorsion par live chat, le fraudeur approche la victime via des sites de rencontres ou des réseaux sociaux populaires en utilisant de faux profils. Les premières conversations sont banales et vont généralement se poursuivre sur des plateformes davantage propices à des échanges privés. Une fois la confiance de la victime gagnée , les échanges prennent une tournure très personnelle et sexuelle. L’arnaqueur va inciter la victime à se déshabiller devant la caméra et faire des gestes intimes. Tout cela aura été enregistré par le fraudeur qui va s’en servir pour faire chanter la victime et tenter de lui extorquer de l’argent ou davantage de contenu à caractère sexuel.


Lors d’une sextorsion par logiciel malveillant, l’ordinateur, la tablette ou le téléphone portable de la cible sont infectés par un logiciel malveillant. Lorsque la victime visite un site pornographique, le logiciel malveillant active la webcam et capture des images d’elle. Le fraudeur va ensuite menacer la victime de diffuser les enregistrements si elle ne cède pas à son chantage.


Enfin, la sextorsion dans l’entourage personnel provient d’une personne connue de la victime et qui possède des vidéos ou des photos sexuellement explicites de celle-ci. La personne possédant ces images, par exemple l’ex partenaire de la victime, va menacer de les publier sur Internet ou de les diffuser à l’entourage.


La sextorsion en mots et en images :


Dans ce dossier d’enquête signé Jeff Yates, journaliste-inspecteur viral, il explore avec sa collègue le monde des faux profils Facebook et y découvre un réseau de sextorsion. Pour consulter tout le dossier d’enquête, cliquez ici.


Trucs et astuces pour mieux reconnaître la sextorsion

Fake sextorsion :

  • Le fraudeur prétend vous regarder en direct et savoir exactement si et quand vous avez lu le courriel.

  • Votre adresse courriel est prétendument utilisée comme adresse d’expéditeur. Il s’agit habituellement d’un faux champ “expéditeur”.

  • Le fraudeur exige une rançon sous forme de monnaie nationale ou de crypto monnaie (par exemple, les Bitcoins).

Sextorsion par live chat :

  • Le profil de la personne avec laquelle vous échangez ne contient pratiquement aucunes informations personnelles

  • Votre interlocuteur vous suggère rapidement de passer au chat vidéo (Skype, Facetime, …).

Sextorsion par logiciel malveillant :

  • Vos appareils sont lents et / ou plantent souvent.

  • Des modifications semblent avoir été apportées à votre ordinateur : le son est différent ou des fichiers ont été déplacés, par exemple.

Comment s’en protéger ?

  1. Acceptez uniquement les demandes provenant d’amis ou de personnes clairement identifiables.

  2. Naviguez uniquement sur des sites Internet de confiance.

  3. Ouvrez uniquement des courriels provenant d’expéditeurs connus / dignes de confiance.

  4. Gardez à jour votre antivirus et votre navigateur régulièrement pour éviter les logiciels malveillants.

  5. Stockez uniquement sur vos appareils des photos et vidéos que vous pourriez montrer au monde entier. Certains logiciels malveillants permettent aux fraudeurs d’accéder à vos photos.

  6. N’envoyez pas de vidéo ou de photo à caractère sexuel à quiconque sur Internet. Ce qui est partagé ne restera pas forcément confidentiel même si vous pensez que la conversation est privée ou que le contenu partagé est éphémère. En un clic un individu mal intentionné peut capturer des images reçues ou enregistrer à son insu quelqu’un qui s’expose devant une caméra .

  7. Désactivez la caméra de votre ordinateur, tablette ou téléphone lorsque vous ne l’utilisez pas et masquez-la avec un matériel opaque.

  8. Interrompez le chat si votre interlocuteur peut vous voir mais que vous ne le voyez pas.

  9. Mettez fin à la communication en désactivant (sans supprimer) les comptes qui vous ont servi à communiquer avec votre interlocuteur.

  10. Conserve les échanges et certaines informations importantes comme le nom d’utilisateur du malfaiteur ainsi que les contenus qui ont été envoyés.

  11. Ne cédez JAMAIS au chantage en envoyant de l’argent ou d’autre contenu sexuel. Vous avez toujours le droit de dire non. Si vous avez déjà transféré de l’argent, vérifiez que le virement a été encaissé. Si ce n’est pas le cas, annulez la transaction.

  12. Parlez-en à une personne de confiance qui saura vous aider et signalez la situation à Cyberaide.ca ou à votre service de police local.

  13. Demandez de l’aide sur AidezMoiSVP.ca pour enlever des images ou des vidéos à caractère sexuel d’Internet.

Que faire en premier ?

Si vous êtes victime de sextorsion, et que vous êtes âgé de moins de 18 ans, ne payez surtout pas la rançon demandée. Communiquez avec :

  1. Votre service de police local

  2. Cyberaide.ca pour demander de l’aide et faire un signalement

  3. AidezMoiSVP.ca pour demander de l’aide pour bloquer la propagation du contenu à caractère sexuel et pour être accompagner en cour de route

Si vous êtes victime de sextorsion, et que vous êtes âgé de plus de 18 ans, ne payez surtout pas la rançon demandée. Communiquez avec :

  1. Votre service de police local

  2. Le Centre d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC) de votre région

Si vous désirez signaler une fraude ou toute autre activité criminelle de manière anonyme et confidentielle:

  • Pour la région de Montréal, communiquez avec Info-Crime, au 514 393-1133, ou visitez le www.infocrimemontreal.ca

  • À l’extérieur de Montréal, communiquez avec Échec au crime, au 1 800 711-1800, ou visitez le www.echecaucrime.com

Ressources complémentaires :




































 

Sources

AidezMoiSVP.ca | aide les ados à bloquer la propagation de photos et de vidéos à caractère sexuel et les accompagne en cours de route

CISS du Bas-Saint-Laurent | C'tu ça de l'abus? » La Sextorsion

Cyberaide.ca | Multiplication alarmante des tactiques de sextorsion contre des ados

Cyberaide.ca | Te fais pas sextorquer; envoie un rat-taupe nu.

SPVM | Fraude - Extorsion et sites pornographiques - Service de police de la Ville de Montréal

Protégez-vous| Sextorsion et deepfakes : comment protéger vos ados et dénoncer

Radio-Canada | Une nouvelle technique de sextorsion inquiète

Signal-Arnaques | Arnaque à la Webcam : Sextorsion et Chantages... Que faire ?

14 vues