top of page
cc-forum1 (1).jpg

Conseils pour identifier un vrai site de commerce en ligne d’un faux

Dernière mise à jour : 5 déc. 2022

Par Isabelle Chadic et Mila Toum


Les Québécois favorisent de plus en plus les commerces en ligne pour leurs achats du temps des fêtes. Plus besoin de se ruer dans les centres d’achat pour trouver le parfait cadeau à offrir ! Cependant, l’expérience de magasinage en ligne peut comporter des risques auxquels les consommateurs québécois doivent prêter attention. Nous vous offrons quelques conseils pour magasiner en ligne en sécurité.


1ère étape : assurez-vous que le site web sur lequel vous faites vos achats est sûr.


Le protocole de transfert hypertexte, plus connu sous l’acronyme HTTP (pour Hypertext Transfer Protocol en anglais) et son équivalent sécurisé HTTPS, sont les deux protocoles utilisés pour transmettre des données sur les sites web. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une disposition de sécurité à part entière, le protocole HTTPS indique que la transmission des données s’effectue de manière sécurisée à l’aide d’un protocole SSL (appelé certificat de sécurité) assurant que les données transférées entre un site web et un utilisateur sont cryptées, tout en s’affichant correctement.

Lorsque vous naviguez sur Internet ou bien faites des achats en ligne assurez vous que le site web que vous consultez contient bien la mention « HTTPS » dans son URL et ce d’autant plus si vous utilisez un réseau Wi-Fi public.Malheureusement, les cybercriminels ne cessent de développer leurs capacités à manipuler les sites web et l’ajout d’un protocole HTTPS dans l’URL d’un site web ne requiert pas beaucoup d’efforts et de coûts. Il faut donc rester vigilants quant aux sites web que vous consultez.


Par ailleurs, vous pouvez utiliser des outils permettant d'évaluer la confiance d'une "identité numérique" tel qu'un site internet. Par exemple, en tapant une donnée de type URL sur le site ScamDoc, vous pouvez obtenir un rapport détaillé accompagné d'un indice de confiance. Cela vous fournira un bon indice concernant la légitimité du site sur lequel vous désirez faire des achats. Cet outil est munit d'un algorithme développé par l'équipe de la plateforme Signal-Arnaques.com et s'appuie sur des techniques d'intelligence artificielle de classification. N'hésitez pas à l'utiliser, il est gratuit et les recherches sont illimitées !


2e étape : Renseignez-vous sur l’entreprise auprès de laquelle vous faites vos achats


Une fois que vous êtes tombés sur le site web sur lequel vous souhaitez faire vos achats et que vous vous êtes assuré de la sécurité du site, renseignez-vous sur l’entreprise. Le but est de vérifier qu’il s’agit bien d’une entreprise légitime et cela est d’autant plus important si vous consultez un site web marchand à la suite d’une annonce publicitaire. Premièrement, consultez la section « À propos de nous » et vérifiez les coordonnées notamment le numéro de téléphone et l’adresse physique, l’existence de comptes de réseaux sociaux (Facebook, Instagram, TikTok).


Vous pouvez par exemple utiliser Google Maps, accéder à la fonction « street view » afin de vérifier que l’entreprise a bien son siège social comme indiqué sur le site web. Google et Facebook permettent également d’identifier la date de création de l’entreprise. Dans le cas où celle-ci existe seulement depuis deux ans ou moins, continuer à faire des recherches.


Enfin, n’hésitez pas à utiliser la fonction « reverse image search’' qui vous permet de faire une recherche inversée à partir d’une image afin d’avoir plus d’informations sur le produit.


3e étape : Consultez les avis et recommandations des consommateurs


Vous avez encore des doutes sur l’entreprise et sur les produits qu’elle vend ? Consultez les avis des consommateurs qui ont effectué des achats. Le site web de l’entreprise peut contenir des avis sur les produits qu’elle vend, mais il est toujours judicieux de vérifier sur d’autres sites d’avis. Consultez les avis qui ont noté le produit avec seulement une ou deux étoiles pour prendre connaissance des problématiques rencontrées par les consommateurs. Soyez aussi vigilants aux avis positifs (et négatifs) qui paraissent similaires ou portent sur différents produits. Souvent, une simple recherche Google peut mettre en lumière de nombreux avis négatifs qui peuvent vous alerter qu’il s’agit d’une escroquerie. Enfin, soyez alerté si le produit que vous souhaitez acheter est dispendieux et la garantie est de seulement 30 jours. En effet, en raison de son coût élevé, celui-ci devrait avoir une garantie d’un an ou plus. Vérifiez également la politique de retour et les options qui s’offrent à vous dans les cas où le bien est défectueux.



Recours : la rétrofacturation


En tant que client, vous pouvez contester des frais facturés par un marchand et demandez à votre institution financière de rembourser ces frais. Il s’agit du processus de rétrofacturation qui permet de protéger les clients des transactions non autorisées facturées par des commerçants. Ce recours est disponible dans certaines circonstances : votre carte de crédit a été volée ou des frais non autorisés apparaissent sur votre relevé, vous avez été chargé deux fois pour la même transaction ou il y a une erreur lors de la confirmation d’achat. D'autres situations s'appliquent telles que l'annulation d'un abonnement dont le marchand continue de vous le facturer ou vous n’avez pas reçu les biens/ services achetés ou ils sont en mauvaises conditions.


Pour faire la demande de rétrofacturation, quelques étapes sont à suivre. Premièrement, rassemblez les preuves d’achats du service ou du bien et contactez votre institution financière afin qu’elle investigue sur les frais. Ensuite, vous devez attendre que votre institution financière examine les preuves afin de déterminer la validité de l’achat. Finalement, prenez connaissance de la décision concernant la contestation des charges émises. Soyez sans crainte, les délais peuvent être longs soit d'une durée de 60 à 90 jours et diffèrent en fonction du fournisseur de services de paiement. Si vous avez des questions au sujet de la rétrofacturation vous pouvez contacter l'émetteur de votre carte de crédit ou l’Office de la protection du consommateur.



Quand c’est trop beau pour être vrai !


En cas de doute, et lorsque cela est possible, pensez à vous rendre dans un magasin physique pour faire vos achats notamment lorsqu’il s’agit de produit dispendieux, de marque, des produits destinés à être ingérés tels que de la nourriture et des suppléments alimentaires ainsi que des produits pouvant être non sécuritaires tels que les sièges automobiles. Évitez également d’acheter des produits en ligne chez les vendeurs de tierce partie, car il est souvent difficile d’y vérifier la qualité. Enfin, n’oubliez pas qu’un produit vendu 70 ou 80 % moins cher que les autres sites est certainement trop beau pour être vrai ! La différence des prix selon les marchands ne devrait pas être aussi drastique.



En résumé :

Lorsque vous consultez un site web :

Soyez prudent lorsque vous naviguez sur votre téléphone mobile: les URL sont raccourcies et peuvent vous induire en erreur.

Faites vos achats à partir d’une connexion et d’un endroit sécurisé. Évitez les réseaux Wi-Fi publics.

Besoin de créer un mot de passe pour le site ? N’utilisez surtout pas un mot de passe déjà associé à un autre de vos comptes.

Lorsque vous souhaitez faire des achats :

  • Recherchez si l’entreprise possède également des comptes sur les réseaux sociaux, des informations de contact et vérifiez le siège social de l’entreprise

  • Assurez-vous de ne partager que les informations nécessaires à l’achat de vos produits

  • Évitez les offres “trop belles pour être vraies”

  • Lisez les avis, les commentaires et faites une recherche d’image inversée

  • Signalez toute mauvaise expérience

  • Privilégiez la carte de crédit ou PayPal comme méthode de paiement


 

Sources

Centre canadien pour la cybersécurité. (2020). Comment faire des achats en ligne en toute sécurité. Repéré à https://cyber.gc.ca/fr/orientation/comment-faire-des-achats-en-ligne-en-toute-securite-itsap00071

Griffith, E. (2020). 14 Tips for Safe Online Shopping. Repéré à https://www.pcmag.com/how-to/14-tips-for-safe-online-shopping

Kelly, H. (2021). How to tell real products from scams when shopping online. The Washington Post. Repéré à https://www.washingtonpost.com/technology/2021/10/06/online-shopping-how-to/

Square (2017). Rétrofacturation 101 : La rétrofacturation des cartes de crédit expliquée. Repéré à https://squareup.com/ca/fr/townsquare/what-is-a-chargeback-what-makes-it-happen?fbclid=IwAR3aJnB66PTjN0gsmxUs9VW3qIu6QS_Stj4SzW-B73jazFxcc3_dfNuP_4w

Laney, A. (2022).A chargeback reverses a transaction on your credit card when you file a dispute. Insider. Repéré à https://www.businessinsider.com/personal-finance/what-is-a-chargeback

bottom of page