cc-forum1 (1).jpg

Fraudes aux NFTS : 5 stratagèmes expliqués

Par Isabelle Chadic

Existant depuis 2014, les NFTS (Non fongibles tokens) ont connu un engouement spectaculaire durant la dernière année. À cet effet, ceux-ci ont rapporté des millions de dollars à plusieurs créateurs. Jusqu’à présent, le NFT le plus dispendieux a été vendu pour 69.3 millions $ par Mike Beeple Winkelmann. (Graves et al., 2022).


Qu’est-ce que c’est un NFT ?


Un NFT est un actif numérique à code unique, acheté et vendu à l’aide de crypto-monnaies. Les NFTS sont stockés sur la blockchain soit un livre numérique public stockant l’historique de propriété et les transactions de crypto-monnaies. Ces derniers peuvent prendre plusieurs formes : œuvre d’art, GIF, musique, avatar, vidéo et encore plus ! Pourquoi payer un montant extravagant alors que l’on peut accéder au contenu par exemple, par une capture d’écran ? Et bien, les gens les achètent afin d’obtenir l’original du NFT. En fait, un NFT ne peut avoir qu’un seul propriétaire et celui-ci possède les droits exclusifs sur l’acquisition (Conti et Schmidt, 2022). Les NFTS se comparent aux œuvres d’art physique : Si vous achetez une peinture à 1 million $ dans une galerie d’art, cela n’a pas la même valeur et notoriété que si vous possédez une reproduction, et ce, même si celle-ci est identique. En ce sens, si vous achetez un NFT représentant une œuvre à 50 000 $, vous avez l’original et non une capture d’écran qui se trouve être une reproduction.


Malheureusement, ceux-ci sont propices à divers stratagèmes frauduleux. Voici 5 fraudes aux NFTS courantes et quelques conseils pour s’en protéger :


1 - L'hameçonnage et le pop-up frauduleux


Pour faire l’achat d’un premier NFT, il faut s’inscrire à un portefeuille qui sert à effectuer des transactions sur la Blockchain Ethereum. Pour retracer les propriétaires de ces portefeuilles, les fraudeurs font circuler des publicités de crypto-monnaies sur les moteurs de recherche tels que Google. Ces publicités mènent à des imitations de vrais sites d’acquisition de portefeuille utilisés par les collectionneurs de NFT tels que MetaMask dont l’URL a été modifiée. Le stratagème est également utilisé à l’aide de pop-up sur des forums populaires tels que Discord et Télégram. Ainsi, croyant qu’ils sont sur le site légitime, les victimes se connectent en fournissant leurs clés de portefeuille ou code privé de 12 mots, permettant aux escrocs de dérober leur cryptomonnaie.


Conseil : N’entrez aucune information à partir de pop-up ou publicité. Rendez-vous directement sur le site internet pour faire vos transactions.


2 - Personnification


Les stratégies marketing des communautés NFTS se centrent sur l’utilisation d’influenceurs et de célébrités afin de promouvoir les NFTS. Ainsi, des fraudeurs se font passer pour ces personnalités publiques afin de vous dérober des fonds et des informations personnelles.


Conseil : Ne répondez jamais à un message d’un soi-disant influenceur. Vous devez le contacter vous-même et vous assurer de sa légitimité.



3 - Escroquerie de type « Pump-and-dump »


Des individus procèdent à l’achat massif de NFT afin d’augmenter artificiellement la demande. Par la suite, ces derniers vendent leurs acquisitions une fois les prix gonflés. Ainsi, les autres acheteurs se retrouvent rapidement avec des NFTS sans valeur.


Conseil : Vérifiez l’historique et l'enregistrement du portefeuille du NFT qui vous intéresse. Sur la plateforme EtherScan, vous pouvez consulter toute transaction Eutherum faite sur la blockchain. De plus, pour qu’un projet ait une bonne liquidité, il devrait y avoir une communauté active où les gens partagent de l’information sur des plateformes comme Twitter ou Discord.


4 - Les enchères frauduleuses


Les enchères frauduleuses se produisent lorsqu’un propriétaire de NFT tente de le revendre à un acheteur. Lorsque le NFT est inscrit comme à vendre, le fraudeur peut changer la devise de crypto-monnaie sans que le propriétaire en soit conscient. Ainsi, pour un NFT d’une valeur de 5 ETH, équivalant à 15 000$, le détenteur pourrait obtenir 5$.


Conseil : Vérifiez toujours la devise utilisée.



5 - Les NFTs contrefaits


À l’aide de la plateforme Open Sea, n’importe quel individu peut transformer une photo en NFT, même s’il ne possède pas les droits sur cette dernière. Ainsi, les fraudeurs volent le travail des artistes et ouvrent un faux compte Open Sea où ils mettent à vendre l’art contrefait. Une fois la fraude dévoilée au grand jour, le NFT devient sans valeur et il n’y a aucune façon de récupérer l’argent perdu.


Conseil : Assurez-vous que votre NFT provient d’un compte vérifié. Par exemple, sur OpenSea un cercle bleu permet d’identifier les comptes légitimes.



Résumé :


 

Sources


Akhtar, T. (2021). MetaMask, Phantom wallet users targeted in crypto phishing scam: Report. Coindesk. Repéré à https://www.coindesk.com/business/2021/11/04/crypto-phishing-scam-targets-metamask-phantom-wallet-users-report/


Conti, R. et Schmidt, J. (2022). What is an NFT? Non-Fungible Tokens explained. Forbes. Repéré à https://www.forbes.com/advisor/investing/cryptocurrency/nft-non-fungible-token/


Dematteo, M. (2022). NFT Scams : how to avoid falling victim. Coindesk. Repéré à https://www.coindesk.com/learn/nft-scams-how-to-avoid-falling-victim/


Graves, S., Phillips, D. et Hayward, A. (2022), The 15 most expensive NFTs ever sold. Decrypt. Repéré à https://decrypt.co/62898/most-expensive-nfts-ever-sold


Rodeck, D. et Schmidt, J. (2022). What is Blockchain. Forbes. Repéré à https://www.forbes.com/advisor/investing/cryptocurrency/what-is-blockchain/

69 vues