top of page
cc-forum1 (1).jpg

Dropshipping : une aubaine ou un piège ?

Dropshipping header

La pandémie de la COVID-19 a amplifié significativement les achats en ligne. En effet, appelés à pratiquer la distanciation physique, les consommateurs ont été contraints de revoir leur façon de magasiner. Ainsi, les transactions de ventes au détail par le biais du commerce en ligne ont atteint un sommet jamais vu en début de pandémie. Ce changement a amené l’augmentation de la participation de différents intervenants lors de transactions en ligne. De ce fait, la pratique du dropshipping va être de plus en plus répandue dans un tel contexte.


Qu'est-ce qu'est le dropshipping ?


Aussi appelé ‘’parachutage’’, le dropshipping est un modèle commercial impliquant un client, un fournisseur et un détaillant (parachuteur ou dropshipper). Dans ce dernier, le détaillant vend des produits sans détenir un inventaire physique. En effet, lorsque le parachuteur reçoit une commande, il transfère celle-ci au fournisseur qui expédie directement le produit au client. Le détaillant se charge uniquement de la présentation et de la commercialisation du produit, tandis que tout ce qui a trait à la logistique est délégué à son fournisseur. Ainsi, le parachuteur agit en tant qu'intermédiaire entre le fournisseur et le client.

« Le dropshipping, le parachutage, c'est un modèle d'affaires qui prend une place importante sur internet actuellement dans lequel un commerçant vend des biens en ligne qu'il n'a pas en stock. Donc les biens vont souvent par exemple provenir de Chine et au fur et à mesure que le commerçant reçoit les commandes, ils les transfèrent à son fournisseur qui les expédie directement de l'étranger. » (Alexandre Plourde, avocat et analyste chez Option Consommateurs)
explication prachutage

Selon Statista, en 2020, le marché mondial du parachutage dans le secteur du commerce en ligne était évalué à près de 128,6 milliards de dollars américains. De 2021 à 2026, on prévoit que la valeur totale du marché augmentera considérablement, atteignant 476,1 milliards de dollars américains. Cela représente une croissance significative du secteur du parachutage sur une période relativement courte (Cappola, 2021).


Pourquoi le parachutage est-il si populaire ?


Le parachutage peut être très attrayant pour certains étant donné qu’il demande que très peu d’investissement de départ. Contrairement au commerçant au coin de votre rue, le parachuteur n’a pas à acheter ses produits à l’avance, ce qui lui permet d’économiser en frais d’entreposage. En quelques heures seulement, quelqu’un qui n’a aucune connaissance du commerce en ligne peut ouvrir sa boutique de parachutage et commencer à gagner de l’argent. En raison de sa simplicité, on voit de plus en plus d’influenceurs québécois se tourner vers ce type de modèle.

« Les grandes plateformes facilitent ce modèle d’affaires [dropshipping]. D'un côté, il y a des sites comme Shopify qui rendent l'établissement de commerce en ligne très facile [...] C’est donc très facile pour un fraudeur de se créer un commerce. » (Alexandre Plourde, avocat et analyste chez Option Consommateurs)

Est-ce que le parachutage est légal ?


Comme le mentionne Me Plourde « Le parachutage n’est pas illégal en soi. Ce n’est pas illégal de revendre un bien plus cher que je l’ai payé. C’est le même principe qu’un commerce de détail. Le problème, c'est que ce modèle d'affaires donne lieu présentement à plusieurs manquements à la loi [...] c’est souvent le théâtre de pratiques trompeuses. »


En effet, même si le parachutage n’est pas en soi quelque chose d’illégal, sa pratique doit être conforme aux lois. Au Québec, plusieurs lois s'appliquent au commerce en ligne dont la Loi sur la protection du consommateur, la Loi sur la concurrence, la Loi sur le droit d’auteur et différentes lois fiscales. Par exemple, conformément à la loi, le parachuteur ne doit pas faire de fausses représentations ou annoncer de faux rabais.

Exemple 1

Exemple 2

Passer sous silence un fait important ou une information essentielle

Un détaillant ne mentionne pas que les produits sont expédiés depuis un pays étranger, ce qui peut entraîner des délais de livraison très longs.

Ne pas informer les clients que les produits vendus sont en réalité disponibles à un prix beaucoup plus bas sur des plateformes de vente directe comme AliExpress.

Déformer le sens d’une information

Affirmer qu'un produit est « écologique », « orthopédique » ou « durable » sans preuve ou certifications pour soutenir ces affirmations.

Prétendre que les produits ont des caractéristiques ou des fonctionnalités spéciales alors qu'ils sont identiques à des produits moins chers disponibles ailleurs.

Faire valoir le produit en s’appuyant sur une donnée ou une analyse faussement scientifique

Utiliser des termes scientifiques ou médicaux sans fondement pour promouvoir des compléments alimentaires ou des produits de santé.

Présenter des statistiques de satisfaction client ou des témoignages qui sont fabriqués ou exagérés pour donner une impression de haute qualité ou d'efficacité du produit.

S’attribuer un statut qu’il ne détient pas en réalité

Se présenter comme un « expert » ou un « spécialiste » dans un domaine particulier sans avoir les qualifications ou l'expérience nécessaire.

Affirmer faussement être un partenaire officiel ou autorisé d'une marque reconnue.

Montrer une illustration qui n’est pas fidèle au bien ou au service dont le prix est annoncé

Utiliser des images de produits de haute qualité ou des images retouchées qui ne reflètent pas la qualité réelle des produits vendus.

Afficher des photos de produits dans un contexte d'utilisation qui n'est pas réaliste ou trompeur (par exemple, montrer un article de mode dans un cadre luxueux alors que le produit est de qualité inférieure).

Utiliser l’expression « prix coûtant » quand elle ne fait pas référence au prix que vous avez réellement payé

Annoncer un produit comme vendu « à prix coûtant » alors que le prix inclut une marge bénéficiaire importante.

Promouvoir des « ventes flash à prix coûtant » pour des articles dont le prix a été artificiellement gonflé avant la promotion.

« Si je fais croire qu'un bien est à 50% de rabais alors que je ne l’ai jamais vendu au prix régulier, c'est à ce moment-là que cela peut constituer un faux solde et constituer une pratique trompeuse en vertu de la loi. Souvent sur les sites de dropshipping, on peut voir de "supposés rabais fracassants" mais on se rend compte que finalement le bien n'a jamais été vendu au prix régulier annoncé. » (Alexandre Plourde, avocat et analyste chez Option Consommateurs)

Les obligations légales des parachuteurs


Comme n’importe quel type de commerce en ligne, le parachuteur doit également s’assurer de respecter la loi. En outre, comme mentionné par l’Office de la protection du consommateur, il doit :

  • Fournir ses coordonnées (adresse géographique, courriel, nom complet de l’entreprise);

  • Donner une description détaillée des biens en vente (images, description précise);

  • Indiquer les détails de la livraison (délai de livraison, mode de livraison);

  • Pendant la transaction, offrir au consommateur la possibilité de vérifier et de modifier sa commande avant de la finaliser.

Un parachuteur qui ne respecte pas une ou plusieurs des obligations légales présentées ci-haut devrait être un signal de méfiance pour le consommateur. Dans un tel cas, il serait prudent pour le consommateur de se tourner vers un autre site d’achat en ligne.


Les risques associés au parachutage pour le consommateur


Le fait que le parachutage soit très accessible et publicisé par différents influenceurs sur les réseaux sociaux comme une façon de faire de l'argent rapidement et facilement, peut amener plusieurs personnes sans connaissances du commerce en ligne à privilégier ce modèle d’affaires à un autre.

Plusieurs problématiques peuvent survenir pour le consommateur :

  • Service client limité;

  • Qualité des produits moindres;

  • Incertitude quant à la disponibilité des produits;

  • Délais de livraison plus longs;

  • Réception d’un produit non commandé ou rien du tout;

  • Problème de remboursement et de retour;

  • Frais de renvoi du produit plus élevé;

  • Surpaiement d'un bien par rapport à son prix habituel.


Site fermé de parachutage - lien vers signalement sur Fraude-alerte.ca

Voici un exemple du site de parachutage Lorimorin.ca (site fermé) qui a causé bien des ennuis à plusieurs utilisateurs de Fraude-alerte : https://www.fraude-alerte.ca/scam/view/642355




Le parachutage : la caverne d’Ali Baba des fraudeurs ?


Compte tenu de sa simplicité et de sa facilité d'accès, le parachutage devient un terrain favorable aux fraudeurs en raison des multiples opportunités qu'il offre.

Voici quelques raisons pour lesquelles la pratique du parachutage se veut intéressante pour une personne mal intentionnée :

  • L’anonymat qu’il confère;

  • La possibilité de vendre des produits contrefaits;

  • Le vol de renseignements personnels;

  • Le manque de contrôle des plateformes en ligne;

  • La perception d’une impunité totale.


Comment reconnaître un site de parachutage?


Il y a plusieurs indices qui permettent à un consommateur de reconnaître un site web qui fait du parachutage :

  • Le site propose une large variété de produits ;

  • Les photos des produits apparaissent sur d’autres sites ;

  • La présence de rabais impressionnant sur l’ensemble des produits ;

    • Généralement de 50% à 90%

  • Des rabais promotionnels constants ;

    • Des soldes d’été au mois de novembre ou du Vendredi fou durant les fêtes de fin d’années.

  • La présence d’avis élogieux uniquement ;

    • 4 ou 5 étoiles seulement

  • Le site est hébergé sur Shopify ;

    • Plateforme de commerce en ligne populaire pour le parachutage

  • L’infographie du site web du détaillant est de mauvaise qualité ;

  • L’absence d’information sur le détaillant ;

    • Numéro de téléphone

    • Adresse de l’entreprise

    • Courriel

  • La politique de confidentialité est incohérente avec l’emplacement prétendu de l’entreprise ;

    • Une entreprise québécoise qui mentionne respecter le RGPD (Europe) ou le CCPA (Californie) et non les lois canadiennes

  • La politique de retour est complexe ;

  • L’adresse de retour est en Asie seulement ;

  • Le support à la clientèle est limité à un formulaire de contact sur le site ou une adresse courriel ;

  • La présence intensive de publicité sur les médias sociaux avec différentes pages et entreprises qui font la promotion d’un seul et même site.


5 conseils pour se protéger et éviter les ennuis


Voici quelques astuces qui peuvent être utiles lorsque vous achetez en ligne :

  1. Privilégiez des achats auprès d’un détaillant de confiance ;

  2. Effectuez des recherches sur les nouveaux détaillants avant d’acheter ;

  3. Comparez les prix avant d’acheter ;

  4. Méfiez-vous des publicités sur les réseaux sociaux ;

  5. Conserver toutes vos communications avec le détaillant.


Conclusion


Comme mentionné précédemment, bien que le parachutage soit une pratique légale, d’un point de vue éthique, sa pratique est controversée. En effet, le parachutage peut être exploité par des individus malintentionnés, en faisant ainsi un terrain propice aux pratiques frauduleuses. Par conséquent, il est impératif que les consommateurs demeurent vigilants dans de telles circonstances. En restant attentifs et en prenant des mesures de précaution adéquates, les consommateurs ont la possibilité de réduire les risques associés aux achats en ligne.


 

Sources


Dauphinais-Pelletier, C. (2022). Vous achetez des produits viraux? Soyez prudents avec le dropshipping. 24 heures. https://www.24heures.ca/2022/06/15/vous-achetez-des-produits-viraux-soyez-prudents-avec-le-dropshipping


Digital HEC Montréal. (2021). Étapes pour ouvrir son entreprise d’e-commerce au Québec : Aspects Légaux. https://digital.hec.ca/blog/etapes-pour-ouvrir-son-entreprise-de-commerce-au-quebec-aspects-legaux/


Johnson, M. (2023). Gare aux boutiques de dropshipping. L’actualité. https://lactualite.com/techno/gare-aux-boutiques-de-dropshipping/


Loi sur la concurrence, L.R.C. 1985, c. C-34.

Loi sur la protection du consommateur, RLRQ, c. P-40.1.

Loi sur le droit d’auteur, L.R.C. 1985 c. C-42.


Marriault, C. (2019). Commerce en ligne : le mirage de la livraison directe. La Presse. https://www.lapresse.ca/affaires/economie/2019-12-01/commerce-en-ligne-le-mirage-de-la-livraison-directe


McEvoy, J. (2019). Les « dropshippers », intermédiaires indésirables de la vente en ligne. Radio-Canada. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1173132/dropshipping-livraison-directe-ecommerce-achat-internet


Office de la protection du consommateur. (2023). 5 questions à se poser avant de faire un achat en ligne https://www.opc.gouv.qc.ca/achatenligne


Office de la protection du consommateur. (2023). Achats par Internet, Conseils de consommation : avant d’acheter par Internet


Office de la protection du consommateur. (2023). Du commerce en ligne dans les règles C’EST PAYANT! https://www.opc.gouv.qc.ca/enligne/


Pensez cybersécurité. (2021). Comment éviter d’être victime d’une arnaque en magasinant en ligne. Gouvernement du Canada. https://www.pensezcybersecurite.gc.ca/fr/blogues/comment-eviter-detre-victime-dune-arnaque-en-magasinant-en-ligne


Pensez cybersécurité. (2021). Vous achetez vos cadeaux en ligne cette année? Voici ce que vous devez savoir. Gouvernement du Canada. https://www.pensezcybersecurite.gc.ca/fr/blogues/vous-achetez-vos-cadeaux-en-ligne-cette-annee-voici-ce-que-vous-devez-savoir


Pensez cybersécurité. (2022). Comment protéger vos données dans un commerce en ligne. Gouvernement du Canada. https://www.pensezcybersecurite.gc.ca/fr/blogues/proteger-vos-donnees-boutique-en-ligne


Shopify Staff. (2023). Le dropshipping est-il légal ? Guide des risques juridiques. Shopify. https://www.shopify.com/ca/blog/is-dropshipping-legal


Statista. (2021). Estimated value of the global dropshipping market size in 2020, with a forecast from 2021 to 2026 (in billion U.S. dollars) [Graph]. In Statista. https://www-statista-com.ezproxy.usherbrooke.ca/statistics/1264272/dropshipping-market-size


Statistique Canada. (2020). Le commerce de détail électronique et la COVID-19 : comment le magasinage en ligne a ouvert des portes pendant que beaucoup se fermaient. https://www150.statcan.gc.ca/n1/pub/45-28-0001/2020001/article/00064-fra.htm


Comentários


bottom of page